LES SURVIVANTS DE LA POLIO

ce forum s'adresse à tous les rescapés de la poliomyélite, afin d'échanger des expériences et loisirs, etc...
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Toutes les plantes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 527
Date d'inscription : 22/05/2012
Age : 61
Localisation : Saint Pascal kamouraska

MessageSujet: Toutes les plantes   Ven 29 Juin - 22:29

Aromathérapie

L’aromathérapie - Résumé sur l'aromathérapie

L’aromathérapie est une médecine naturelle basée sur l’utilisation des plantes aromatiques à des fins thérapeutiques. Le sens olfactif et l’essence extraite de différentes plantes médicinales jouent un rôle essentiel dans cette approche de soin.

Les principes de base de l’aromathérapie

L’aromathérapie, de son nom «aroma» et «thérapie» consiste à se servir des vertus curatives des parfums diffusés par les essences des plantes aromatiques. Elle a également recours aux bienfaits des huiles essentielles, des huiles végétales et d’hydrolat aromatique pour guérir certaines maladies. Le mode de traitement de chaque plante varie en fonction du type de substance souhaité. Selon l’objectif du traitement, les huiles essentielles peuvent s’appliquer en interne, en externe, en complexe ou en lotion.

Le complexe désigne un mélange constitué de plusieurs huiles essentielles prélevées sur des plantes différentes, la lotion quant à elle résulte d’un mélange d’huiles essentielles avec d’autres huiles végétales. Même si les huiles essentielles s’utilisent particulièrement en médecine douce, leur usage ne doit pas être pris à la légère, la consultation d’un spécialiste s’avère de mise avant chaque traitement.

Les huiles essentielles

Les huiles essentielles sont particulièrement connues en aromathérapie. Il s’agit d’une substance directement secrétée par la plante ou obtenue par expression, c'est-à-dire par compression de la plante. Selon le type de plante, l’huile essentielle peut s’obtenir au niveau des racines, de l’écorce, des fruits ou encore de la fleur. La quantité et les vertus de l’huile varient en fonction de sa partie d’extraction. Plusieurs méthodes peuvent être mises en œuvre pour obtenir l’huile essentielle contenue dans une plante. Parmi les plus courantes se distinguent la distillation, l’extraction mécanique, l’infusion et l’extraction par solvant.

Les huiles essentielles des plantes médicinales sont au cœur du traitement en aromathérapie. Pour ne citer que quelques exemples, l’huile d’argane est connue pour ses vertus dermatologiques. La menthe poivrée quant à elle est particulièrement efficace pour soulager les problèmes digestifs. Les personnes souffrantes de troubles respiratoires peuvent tirer profit des bienfaits de certaines plantes comme le citron, le laurier ou encore le romarin. En cas de stress ou d’anxiété, le basilic est indiqué pour ses vertus apaisantes.


L’aromathérapie en pratique

En aromathérapie, l’application proprement dite se fait par trois voies: interne, externe et aérienne. Pour la première méthode, le patient ingère les huiles essentielles mélangées avec de l’huile végétale et de miel. L’absorption d’une huile pure est prohibée dans la mesure où elle risque de provoquer des irritations au niveau des muqueuses. Pour un meilleur usage, certains produits sont déjà présentés sous forme de capsules prêtes à être avalées ou encore de suppositoires. La méthode externe quant à elle consiste à faire pénétrer les huiles essentielles à travers les couches cutanées. L’application se fait à l’aide d’un massage en profondeur avec un mélange d’huiles et d’onguent.

Enfin, par voie aérienne, les huiles essentielles utilisées en aromathérapie doivent être conduites au niveau du système respiratoire. Auparavant, la diffusion des huiles essentielles par voie aérienne s’est effectuée avec une poterie poreuse. Cela ne donnait qu’un faible rendement au niveau de l’évaporation de l’arôme nécessaire à la thérapie. L’utilisation d’une lampe ou d’une chandelle n’est pas également recommandée puisqu’elle présente le risque d’altérer les vertus thérapeutiques du produit. Les moyens les plus efficaces pour l’aromathérapie par voie aérienne sont les ventilateurs non dotés de filtres et les diffuseurs équipés d’une soufflerie. Avec ces deux modes de diffusion, les propriétés des huiles sont conservées et l’espace couvert pendant le traitement se trouve assez vaste.

Les bienfaits de l’aromathérapie

Les vertus relaxantes de l’aromathérapie permettent de traiter la plupart des maladies provoquées par l’anxiété et le stress. C’est grâce à cette propriété d’ailleurs qu’elle est particulièrement indiquée pour soulager les troubles dépressifs des sujets souffrant de cancer. Parallèlement, elle se montre en mesure d’alléger les symptômes liés à la démence comme les troubles de comportement. Utilisée par voie externe dans le massage du cuir chevelu, l’aromathérapie empêche la pelade. Elle peut aussi soulager les phénomènes de démangeaisons causées par le prurit.

Méthode thérapeutique d’une grande efficacité, l’aromathérapie peut également venir à bout des troubles de sommeil comme l’insomnie. Source d’énergie et de bien-être, elle donne plus de vitalité aux enfants prématurés. Malgré l’absence d’une conclusion scientifique concrète, plusieurs femmes témoignent une réduction des symptômes liés à la ménopause après avoir été soumis à un traitement en aromathérapie.

Contre-indication de l’aromathérapie

Même si l’effet thérapeutique des huiles essentielles n’est plus à démontrer, elles peuvent entraîner un vrai désagrément en cas de mauvaise utilisation. À cause de leur concentration, les huiles essentielles peuvent irriter la surface cutanée. Pour cela, il faut éviter de faire une application d’huiles essentielles sans les avoir mélangées avec un peu d’huile végétale. Les huiles essentielles sont des produits naturels, cela n’empêche pas toutefois les personnes sensibles de souffrir d’allergie suite à leur utilisation.

Chez certaines personnes, les huiles essentielles à base de cétones entraînent des troubles neurologiques. Il en est de même pour les huiles essentielles de romarin ou de camphres pouvant même provoquer des crises d’épilepsie. Appliquées au niveau de la peau, certaines huiles essentielles sous l’effet de la photosensibilisation rendent l’épiderme moins résistant aux rayons UV. Enfin, des études sont actuellement menées afin d’établir s’il faut interdire l’usage des huiles essentielles sur les femmes enceintes et les nouveau-nés.

Voir toutes les plantes médicinales (de A à Z)

Copyright Creapharma.fr 2010


Phytothérapie (définition)
Définition phytothérapie

Définition phytothérapieD'un point de vue étymologique, le terme "phyto" de phytothérapie provient du grec ancien avec le terme plus précis de "phyton" et signifie "végétal". La phytothérapie est donc la "thérapie par le végétal ou par le monde végétal", aujourd'hui nous considérons davantage la phytothérapie comme la "thérapie par les plantes ".
(par Creapharma.fr)

Qu'est-ce que la phytothérapie ?

La phytothérapie se partage en deux grands types selon le site Wikipedia.org:

1. Une pratique traditionnelle, parfois très ancienne basée sur l'utilisation de plantes selon les vertus découvertes empiriquement. Selon l'OMS, cette phytothérapie est considérée comme une médecine traditionnelle et encore massivement employée dans certains pays dont les pays en voie de développement. C'est une médecine non conventionnelle du fait de l'absence d'étude clinique.

2. Une pratique basée sur les avancées et preuves scientifiques qui recherche des extraits actifs des plantes. Les extraits actifs identifiés sont standardisés. Cette pratique conduit aux phytomédicaments et selon la réglementation en vigueur dans le pays, leur circulation est soumise à l'autorisation de mise sur le marché (AMM) pour les produits finis, et à la réglementation sur les matières premières à usage pharmaceutique (MPUP) pour les préparations magistrales de plantes médicinales, celles-ci étant délivrées exclusivement en officine. On parle alors de pharmacognosie ou de biologie pharmaceutique.

Qui est le spécialiste de la phytothérapie ?

En France et en Suisse il s'agit principalement du pharmacien (voire d'un phytothérapeute ayant suivi une formation spécialisée), car le pharmacien a suivi de longues études universitaires (plus ou moins équivalentes aux études de médecine sur le temps et la difficulté, même si en général les études de médecine sont plus séléctives, notion d'élite intelectuelle) et a reçu de nombreux cours sur la phytothérapie. Creapharma.fr est un site créé et réalisé en grande partie par des pharmaciens. N'hésitez donc pas à poser vos questions sur notre forum phytothérapie, des pharmaciens répondront à toutes vos questions !
Pharmacopée française et phytothérapie

Il est intéressant de noter que la pharmacopée française compte 333 plantes médicinales.
Médicaments classiques et phytothérapie, quel lien ?

Il faut savoir que plus d'un tiers des médicaments dits chimiques ou allopathiques (qu'on retrouve dans les pharmacies) proviennent à l'origine des plantes.La molécule étant soit utilisée tel quel ou modifiée par un chimiste (ex. Aspirine, lire ci-dessous).
C'est surtout le cas des anciens médicaments et de nos jours de certains médicaments contre le cancer (ex. le taxol extrait de l'if). Car actuellement la plupart des nouveaux médicaments sont produits par des processus mathématiques et chimiques très complexes (synthèse) qui font appel aux probabilités (on produit des milliards de molécules pour à la fin en sélectionner que quelques unes et faire des études cliniques).
Préparations (formes)
Préparations phytothérapeutiques - Forme des préparations en phytothérapie

Sur cette page vous trouverez un résumé des différentes préparations utilisées en phytothérapie avec des exemples pratiques et des conseils.

Informations pratiques sur les dosages
Avant de décrire les différentes préparations, voici quelques informations pratiques:
1 ml = 20 gouttes
5 ml = 100 gouttes ou 1 cuillère à café
10 ml = 1 cuillère à dessert
20 ml = 1 cuillère à soupe
150 ml = 1 tasse
Tisane ou infusion

En cas de tisane il faut arroser ou couvrir le ou les plantes (en général fleurs ou feuilles) avec de l'eau bouillante et laisser infuser (reposer) en général une dizaine de minutes.

Voici des tisanes très utilisées: tisane de thym, tisane de menthe poivrée, tisane d'absinthe, etc (vous trouverez dans la partie remèdes de grand-mère de nombreuses tisanes).
Décoction

On met le ou les plantes médicinales (en général les racines ou les écorces) dans de l'eau froide et on porte le mélange à ébullition. On laisse bouillir pendant 10 à 15 minutes. Puis il est important de filtrer le mélange à la fin.

Voici des décoctions utilisées: décoction de bourdaine, décoction de badiane, décoction de tilleul, etc (vous trouverez dans la partie remèdes de grand-mère de nombreuses tisanes).
Macération

Cette forme consiste à verser un liquide (eau, alcool, huile) sur la plante et laisser macérer un certains temps (heures, jours, mois).

Voici des macérations utilisées: teinture d'arnica, teinture de myrrhe, teinture de calendula,...
Fumigation


Inhalation


Cataplasme

On prépare par exemple une infusion ou décoction ou parfois on applique directement la plante elle-même. On utilise ensuite une compresse ou une serviette.

Voici des cataplasmes utilisés: cataplasme d'argile, cataplasme de curcuma, etc

Détails de rédaction: cet article a été modifié le 10.02.2011.

Récolte (des plantes)
Comment récolter et sécher correctement les plantes médicinales ?

1. Récoltez et coupez les feuilles et herbes de préférence lors d'un matin ensoleillé et sec (pas de rosée). Coupez proprement avec un ciseau ou un couteau.

2. Séchez la plante ou partie de plante récoltée dans un endroit qui se trouve à l'ombre et bien ventilé. Mettez les plantes (feuilles, tiges,...) à sécher par exemple sur un papier journal.

3. Une fois séchées (après quelques jours), conservez-les dans un récipient qui protège de la lumière, propre et bien fermé. Mettez une étiquette sur le récipient pour savoir de quelle plante il s'agit.



Détails de rédaction: cet article a été modifié le 10.02.2011.
Absinthe

plante absintheRésumé
L'absinthe est une plante médicinale favorisant la digestion, se présente souvent sous forme de tisane (infusion) ou en décoction.

Noms
Nom français: Absinthe, grande absinthe
Nom latin: Artemisiae absinthium
Nom anglais: absinth, wormwood
Nom allemand: Wermut
Nom italien: assenzio

Famille
Asteraceae (Astéracées)

Constituants
Huile essentielle, thuyone (substance toxique pouvant se retrouver dans les alcools mais est absent des tisanes), substances amers, lactones sesquiterpénique, silice, flavonoïdes, tanins

Parties utilisées
Feuilles ou somités fleuries (parties aériennes), voir photo ci-dessous

Effets de l'absinthe
Stomachique (contre les maux d'estomac), amer, anthelmintique (contre les helminthes ou les vers), aromatique (donne du goût), stimulant de l'appétit.

Indications de l'absinthe
Problèmes digestifs non fonctionnels (acidité gastrique), troubles digestifs, anorexie (grâce à l'effet stimulant sur l'appétit) et manque d'appétit : pour ces indications buvez une infusion d'absinthe 30 minutes avant le repas, flatulences, ballonnements, anémie.

Effets secondaires
En fonction de la teneur en thuyone (constituant toxique de l'absinthe) certaines préparations (par exemple de l'huile essentielle pure d'absinthe) ou d'alcools à base d'absinthe peuvent s'avérer toxique, demandez conseil à un spécialiste pour vous assurer que le médicament ou préparation que vous utilisez a une teneur en tuyone contrôlée.

Contre-indications
Grossesse, allaitement, lisez la notice d'emballage

Interactions
Dû à la teneur en tanins, interactions possibles avec des sels de fer, zinc ou plomb ainsi qu'avec des alcaloïdes, veuillez lire la notice d'emballage à l'achat d'un médicament.

Préparations à base d'absinthe

- Infusion d'absinthe

- Teinture d'absinthe:
La teinture d'absinthe est disponible en pharmacie et s’utilise en gouttes à prendre dans un verre d’eau à raison de 2 à 3 fois par jour. Si vous recherchez un effet tonifiant on vous recommandera une dose de 10 à 30 gouttes à chaque prise, mais vous passerez à des doses plus importantes (20 à 60 gouttes) si vous cherchez à stimuler l’excrétion biliaire. (source: Destinationsanté, France).

- Poudre d'absinthe (comme effet vermifuge)

- (Boissons alcoolisées à base d'absinthe)

Où pousse l'absinthe ?
L'absinthe pousse en Europe (par ex. en France en particulier dans le Midi), en Asie et dans certaines régions de l'Amérique du Nord. En général l'absinthe pousse dans des régions tempérées (sur des sols calcaires et ensoleillés).
L'absinthe aime les terrains secs. On peut la trouver en montagnes, par exemple dans les Alpes jusqu'à 1400 m d'altitude environ.

Quand récolter l'absinthe ?
Selon nos informations on récolte l'absinthe (parties aériennes) en été.

Remarques intéressantes
- La plante d'absinthe peut également être distillée pour en faire de l'alcool, plus connue sous le terme de "verte" ou "fée verte", très appréciée dans le Jura suisse et français.

- L'absinthe suscite beaucoup de polémiques, car il pourrait rendre fou, mélange de mythe exagéré et/ou de réalité scientifique ?
Car en effet la thuyone qu'on peut trouver dans cet alcool peut s'avérer très toxique à forte dose. En Suisse les autorités ont maintenant légalisé la commercialisation de l'alcool d'absinthe afin de lutter contre la concurrence étrangère et la contre-bande, surtout dans le Jura suisse.

- Toutefois dans son indication pour lutter contre les maux d'estomac, l'absinthe, sous forme de tisane devrait, à notre avis, s'avérer comme un produit efficace et de bon conseil. Remarquons que la thuyone (produit actif toxique) ne se retrouve pas dans les tisanes, d'où une utilisation sans risque.


News sur l'absinthe

Absinthe: pour la circulation et la digestion

Pas question bien sûr de ressusciter le breuvage de L’Assommoir, justement interdit par le législateur. Ici, l’absinthe n’est pas un alcool mais une poudre obtenue après dessiccation, ou une teinture vendue en pharmacie. Toutefois, l’une comme l’autre proviennent bien d’Artemisia absinthium, une herbacée qu’on trouve souvent dans le Midi de la France ou les régions tempérées, sur tous les sols calcaires et ensoleillés.

Avec sa belle tige ligneuse et droite de 50 centimètres à un mètre et ses fleurs jaunes bien serrées, elle est aisément reconnaissable. Après cueillette, on jette les tiges mais on conserve les fleurs et les feuilles qu’on fait sécher à l’ombre. Mais gare, ensuite, à les préserver de l’humidité car alors tout le travail serait perdu.

Riches en silice, en substances amères, en flavonoïdes et en tanins, elles seront ensuite utilisées pour activer la circulation et la digestion, pour favoriser le fonctionnement de la vésicule biliaire et comme antiseptique des voies digestives. On peut les absorber soit en infusions (1 à 2 cuiller café par tasse d’eau, 2 à 3 fois par jour), soit encore sous forme de poudre (comme vermifuge) ou de teinture.

Cette dernière est disponible en pharmacie et s’utilise en gouttes à prendre dans un verre d’eau à raison de 2 à 3 fois par jour. Si vous recherchez un effet tonifiant on vous recommandera une dose de 10 à 30 gouttes à chaque prise, mais vous passerez à des doses plus importantes (20 à 60 gouttes) si vous cherchez à stimuler l’excrétion biliaire.
© 1996-2009 Destination Santé SAS - Tous droits réservés. Aucune des informations contenues dans ce serveur ne peut être reproduite ou rediffusée sans le consentement écrit et préalable de Destination Santé. Tout contrevenant s'expose aux sanctions prévues par les articles L 122-4 et L 335-3 du Code de la Propriété intellectuelle: jusqu'à
deux ans d'emprisonnement et 150 000$ d'amande

par admindadou
source : creaphorma

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesurvivant.exprimetoi.com
 
Toutes les plantes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "Toutes les plantes ne sont pas inoffensives"
» Les plantes et ces vertues
» Mauvaise circulation sanguine : quelles plantes
» deux autres plantes de ma kia Lorette venezuela
» identification de plantes aquatiques, Rotala rotundifolia

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LES SURVIVANTS DE LA POLIO :: Votre 1ère catégorie :: SANTÉ ET ALIMENTATION-
Sauter vers: