LES SURVIVANTS DE LA POLIO

ce forum s'adresse à tous les rescapés de la poliomyélite, afin d'échanger des expériences et loisirs, etc...
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une vue d'ensemble

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Messages : 527
Date d'inscription : 22/05/2012
Age : 62
Localisation : Saint Pascal kamouraska

MessageSujet: Une vue d'ensemble   Dim 3 Juin - 17:14

Les Effets Tardifs de la Polio:
Une vue d'ensemble
ENGLISH | GERMAN | PORTUGUESE

La poliomyélite (paralysie infantile) a été éradiquée dans presque tous les pays du monde avec l'autorisation de mise sur le marché des vaccins Salk (1955) et Sabin (1962). En 1997, on a recensé 5185 nouveaux cas de polio dans le monde entier alors qu'en 1998, ce nombre est passé à 5867. Cette augmentation de 682 cas s'explique par l'amélioration des moyens d'observation et des techniques de recensement. L'Organisation Mondiale de la Santé estime qu 'il y a cinq ou six fois plus de cas de paralysie que ce qu'indiquent les rapports. L'OMS a fait de l'an 2005 l'année-cible pour l'éradication complète de la poliomyélite aiguë.

L'OMS estime qu'il y a douze millions de personnes dans le monde souffrant, à des degrés divers, de handicaps causés par la poliomyélite. En 1996, le Centre National des Études sur la Santé estimait, dans un rapport préliminaire, qu'il y avait un million de survivants de la polio aux États-Unis. Environ 450,000 d'entre eux ont souffert d'une paralysie qui a résulté en une forme de handicap. En France, on estime à 50,000 le nombre de personnes handicapées par la polio. (Ce paragraphe devrait se poursuivre avec des statistiques nationales de la France et du Québec : nombre estimé de survivants de la polio, nombre de personnes handicapées par la polio.)

Pendant des années, la plupart des survivants de la polio ont mené une vie active et ont joui d'une santé stable. À la fin des années soixante-dix, les survivants de la polio ont commencé à remarquer de nouveaux problèmes de fatigue, de douleur et de faiblesse additionnelle. Au milieu des années quatre-vingt, les professionnels de la santé et les responsables politiques ont reconnu que ces problèmes n'étaient pas "imaginés par les patients," mais représentaient une réalité bien concrète. Des études sur ce phénomène, appelé "syndrome post-polio," ont été, et sont toujours, conduites dans des institutions de recherche et des centres médicaux.

Les survivants de la poliomyélite peuvent avoir des symptômes tels que ...

une fatigue inhabituelle, que ce soit l'épuisement rapide d'un muscle ou un sentiment d'épuisement physique total
une nouvelle faiblesse des muscles qui avaient été affectés par la maladie, mais aussi de ceux qui n'avaient apparemment pas été touchés
des douleurs dans les muscles et/ou dans les articulations
des problèmes de sommeil
des difficultés respiratoires
des problèmes de déglutition
une diminution de la capacité à supporter des basses températures
une capacité réduite d'accomplir des activités habituelles et quotidiennes, telles que marcher, se baigner, etc.
Les patients font l'expérience de ces symptômes à des degrés variables et leur progression peut être insidieuse. Il ne faut pas les considérer comme de simples signes de vieillissement. Les recherches actuelles indiquent que la durée de la période pendant laquelle une personne a vécu avec les séquelles de la polio est un facteur de risque tout aussi important que son âge. Il apparaît aussi que les individus qui ont subi les paralysies, à l'origine, les plus sévères et qui ont le mieux récupéré sur le plan fonctionnel ont maintenant plus de problèmes que ceux qui ont été touchés moins sévèrement.

Le diagnostic du syndrome post-polio en est un d'exclusion.

Un test diagnostique n'est pas encore disponible. Une part de la confusion et des doutes qui règnent chez les survivants, les professionnels de la santé et les membres des familles vient du manque de terminologie commune que chacun peut comprendre. Il est utile d' aborder les problèmes de post-polio suivant les catégories suivantes, en n'oubliant pas que ces regroupements ne sont pas distincts mais font partie d'un continuum.

La plus grande et la plus inclusive de ces catégories est celle des EFFETS TARDIFS DE LA POLIO ou SÉQUELLES DE LA POLIO. Elle est définie comme de nouveaux problèmes de santé spécifiques résultant de handicaps chroniques causés par la polio; voici quelques exemples: l'arthrite dégénérative d'articulations trop utilisées, le syndrome du canal carpien et d'autres problèmes causés par les mouvements répétitifs, les tendinites, l'hygroma, les fusions défaillantes d'articulations, les articulations fatiguées par des compensations corporelles mécaniques.

LE SYNDROME POST-POLIO, une sous-catégorie des effets tardifs de la polio, est défini comme un désordre neurologique caractérisé par une faiblesse de plus en plus importante et/ou une fatigabilité musculaire anormale. La liste des symptômes comprend une faiblesse nouvelle, une fatigue intense et des douleurs dans les muscles et articulations qui ont pour résultats une endurance et des fonctions diminuées. La plupart des cliniciens utilisent les critères suivants pour diagnostiquer le syndrome post-polio:

histoire confirmée de paralysie de poliomyélite aiguë. Certains cliniciens font un électromyogramme (EMG) afin de documenter les changements compatibles avec la polio d'origine;
une guérison/récupération stabilisée pendant quinze ans au moins, précédant l'arrivée graduelle ou abrupte de faiblesses nouvelles et/ou fatigabilité musculaire anormale (endurance diminuée), avec ou sans fatigue généralisée, d'atrophie musculaire et/ou de douleur;
on doit pouvoir exclure d'autres maladies qui pourraient causer les problèmes cités ci-dessus.
Afin de distinguer une faiblesse lente et progressive du muscle, qui est d'origine musculaire, des problèmes musculosquelettiques et/ou des problèmes d'usure normale, les chercheurs ont retenu l'expression ATROPHIE MUSCULAIRE POST-POLIO PROGRESSIVE. Cette AMPP se définit comme une faiblesse nouvelle et progressive et une atrophie musculaire avec des signes cliniques ou sub-cliniques de dénervation/réinnervation partielle compatible avec une poliomyélite antérieure aiguë. Le terme est utilisé moins souvent aujourd'hui et a été remplacé par "syndrome post-polio."

Les survivants peuvent faire l'expérience d'un ou de plusieurs problèmes décrits ci-haut et ne doivent pas s'inquiéter outre mesure de l'appellation donnée à leurs symptômes. Ils peuvent connaître les mêmes problèmes de santé que la population générale, dont certains ont des symptômes ressemblant au syndrome post-polio, mais d'autres sont amplifiés par les dommages neurologiques hérités d'une poliomyélite antérieure aiguë.

Aujourd'hui, il y a consensus sur les explications des symptômes post-polio en ce qui concerne les cellules nerveuses et les fibres musculaires correspondantes. Quand le poliovirus a détruit ou endommagé des neurones moteurs, les fibres musculaires se sont retrouvées orphelines et une paralysie en a résulté. Les victimes qui ont récupéré de la mobilité l'ont fait parce que les cellules nerveuses se sont reconstruites dans une certaine mesure. Un rétablissement plus complet est attribué à la capacité des cellules nerveuses voisines non affectées à "se ramifier" et se reconnecter aux fibres musculaires orphelines. Les survivants de la polio ayant vécu pendant des années avec ce système neuromusculaire restructuré en connaissent maintenant les conséquences: certaines cellules nerveuses s'épuisent, les muscles et les articulations sont surmenés. De plus, cette situation est aggravée par les effets du vieillissement. Bien que la recherche d'une cause virale continue, on n'a pas trouvé de preuve concluante pour soutenir le concept que le syndrome post-polio est une réactivation du poliovirus.

Pour gérer ces nouveaux problèmes ...

Les survivants de la polio devraient subir une évaluation médicale générale complète par un médecin généraliste puis une évaluation neuromusculaire par un spécialiste polio expérimenté et bien informé pour établir une base à partir de laquelle on pourra évaluer l'évolution des symptômes et planifier un programme de traitement approprié.

Les survivants devraient d'abord et avant tout être attentifs à leur santé en allant chercher une aide médicale de base régulièrement. Il leur faut surveiller leur alimentation, éviter de prendre du poids de façon excessive, cesser de fumer et ne pas abuser d'alcool.

Ils doivent être à l'écoute de leur corps, éviter les activités qui causent des douleurs (la douleur est un signal d'alarme), éviter l'usage immodéré de calmants, de narcotiques en particulier, ne pas utiliser les muscles à outrance, mais continuer les activités qui n'aggravent pas les symptômes; plus particulièrement ne pas faire d'exercices de façon trop soutenue et ne pas continuer à faire des efforts malgré la douleur, éviter les activités fatigantes qui durent plus de dix minutes.

Les survivants qui ont ces symptômes devraient trouver eux-mêmes leur propre rythme dans leurs activités quotidiennes; s'arrêter pour prendre quinze ou trente minutes de repos quand c'est nécessaire, au besoin plusieurs fois par jour. Il peut s'avérer nécessaire d'utiliser davantage d'aides à la mobilité, ou il peut être recommandé de les changer ou d'acquérir de nouveaux appareils orthopédiques.

Ils doivent s'éduquer eux-mêmes, éduquer leur famille et, si nécessaire, leurs professionnels de la santé. Post-Polio Health International (réseau polio international), par ses conférences et ses publications, fournit des informations précises et récentes. Les survivants de la polio peuvent bénéficier du soutien et des connaissances des autres survivants.

par admindadou
(source:Post-polio healt)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesurvivant.exprimetoi.com
 
Une vue d'ensemble
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» D'où venez vous? Si on est dans la même ville on peut travailler ensemble
» Adaptation de vos animaux ensemble?
» Périgueux (Dordogne) un ensemble lumineux défilant (nombreux témoins)
» Qu'il est bon pour des frères et soeurs d'habiter ensemble
» Ensemble NATIVITAS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LES SURVIVANTS DE LA POLIO :: Votre 1ère catégorie :: UN PEU D'HISTOIRE-
Sauter vers: