LES SURVIVANTS DE LA POLIO

ce forum s'adresse à tous les rescapés de la poliomyélite, afin d'échanger des expériences et loisirs, etc...
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les traitements à ce jour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Messages : 527
Date d'inscription : 22/05/2012
Age : 62
Localisation : Saint Pascal kamouraska

MessageSujet: Les traitements à ce jour   Dim 3 Juin - 22:19

En raison de l’absence de médicaments efficaces développés à ce jour, le traitement
est entièrement symptomatique. Pour stimuler les muscles, l’action de la chaleur humide
est couplée à de la kinésithérapie. Des antispasmodiques sont prescrits pour provoquer
un relâchement musculaire. Si de telles mesures peuvent améliorer la mobilité,
elles ne peuvent pas inverser le cours d’une paralysie définitive. Les enfants dont
les jambes sont paralysées ont souvent besoin de béquilles, d’appareils particuliers ou
de chaises roulantes pour pouvoir se déplacer.
Il est possible de prévenir la poliomyélite grâce à la vaccination. Le vaccin de la poliomyélite,
administré plusieurs fois, assure presque toujours une protection à vie. Une
vaccination complète protègera pratiquement tout le monde. Néanmoins, dans certains
cas, quelques personnes peuvent contracter la maladie en raison de l’incapacité
de leur système immunitaire à répondre au vaccin. Le vaccin doit contenir les trois
types (1, 2 et 3) du virus, chacun des types ne conférant pas de protection croisée. Les
deux types de vaccins utilisés dans la prévention de la poliomyélite sont des vaccins
renfermant les poliovirus sous forme inactivée. Ils sont administrés sous forme de vaccins
polio inactivés par voie orale (VPO) ou injectable (VPI).
Le vaccin polio inactivé par voie injectable a été le premier vaccin disponible et sa
large diffusion a débuté dans les années 1950. Des formules antérieures avaient l’inconvénient
d’être moins immunogènes que le vaccin polio inactivé par voie orale. Elles
étaient incapables d’induire une immunité des muqueuses et devaient être administrées
par voie injectable. Le VIP contient un virus inactivé; c’est la raison pour laquelle
le vaccin ne peut pas être à l’origine d’une poliomyélite post-vaccinale (PPV). Bien
que n’induisant pas une immunité des muqueuses, les nouvelles formules de vaccins
se sont avérées aussi immunogènes que le VPO. De nombreux pays ont adopté aujourd’hui
des programmes de vaccination VPI. Le vaccin est administré lorsque l’enfant a
atteint l’âge de 2 mois, 4 mois et 6 à 12 mois et avant d’entrer à l’école.
Le VPO a été utilisé depuis le début des années 1960. Cette formule a été à l’origine
d’une importante diminution de la prévalence de la poliomyélite dans le monde. Le
vaccin a l’avantage d’induire une immunité des muqueuses, d’apporter une immunité
de communauté appropriée. Il s’agit d’un vaccin garantissant une bonne observance,
étant donné son administration orale. Son inconvénient majeur réside dans son
Image du poliovirus au microscope
électronique
2/3
D E S M É D I C A M E N T S A U S E R V I C E D E L ’ H U M A N I T É
association à une poliomyélite post-vaccinale. Bien qu’il s’agisse d’un vaccin à virus
atténué, il peut parfois devenir neurotrope et entraîner une maladie semblable à celle
observée avec le virus sauvage. Le VPO est administré lorsque les enfants ont atteint
l’âge de 2 mois, 4 mois et 6 mois avec un rappel à l’âge de 4 ans.
Quels sont les traitements en développement?
Il est de plus en plus admis que les personnes ayant eu la poliomyélite, étant enfants,
risquent d’avoir ce qui est appelé « un syndrome post-polio » survenant habituellement
15 à 40 ans après l’affection originelle. Les principaux symptômes sont à type de faiblesse
musculaire progressive, fatigue et douleurs musculaires et articulaires. Le mécanisme
exact de ces troubles serait lié à une destruction progressive des cellules nerveuses
individuelles.
Au cours de la phase aiguë de l’infection, le poliovirus détruit les neurones moteurs.
Pour compenser cette destruction, les cellules nerveuses non atteintes produisent des
bourgeons ou des ramifications axonales pour se reconnecter aux fibres musculaires
orphelines (c’est-à-dire ayant perdu leurs neurones moteurs) mais ces ramifications
extra-axonales ne peuvent sans doute pas durer éternellement. Finalement, les bourgeons
dégénèrent et les fibres perdent leur capacité de contraction. Des recherches
sur les causes du syndrome post-polio sont en cours, comme d’ailleurs l’établissement
de recommandations sur la manière de mieux le diagnostiquer, le traiter et comment
mieux rééduquer les personnes atteintes.
Aujourd’hui, il n’y a pas encore d’antiviraux contre la poliomyélite, susceptibles de
constituer un élément important du GEI. Des recherches fondamentales étudient
actuellement des cibles possibles qui pourraient servir de premières indications pour
le développement d’une molécule antivirale contre la polio pour la période de postéradication.
Des approches thérapeutiques possibles devraient inclure des molécules
se fixant aux capsides de virus, des inhibiteurs de protéase et des molécules inhibant
le mécanisme d’attachement des virus.
Quelles sont les perspectives à plus long terme?
En 1988, lors de la mise en place du programme mondial d’éradication de la poliomyélite,
le nombre de cas était évalué à plus de 300 000. Suite à d’intenses campagnes
de vaccinations et au développement de réseaux de surveillance, 6 179 cas ont
été dénombrés en 1995 et 2 971 en 2000. Ces chiffres illustrent l’efficacité du « Programme
élargi de vaccination (PEV) » et de l’utilité d’une surveillance. Néanmoins des
foyers de poliomyélite persistent encore dans le monde.
L’éradication du poliovirus sauvage, objectif de santé publique longtemps attendu, est
possible et proche. La « fin du jeu » de l’éradication pose un nouveau défi. Une fois
l’éradication complète du poliovirus sauvage atteinte, plusieurs possibilités se présentent,
y compris l’arrêt de la VPO et son remplacement par la VPI qui pourrait également
être arrêtée, sous réserve d’être assuré que le VPO et la PPV ont disparu mondialement.
En fait, le but ultime d’un programme d’éradication est l’arrêt de toute vaccination
antipoliomyélitique. Inévitablement, un nombre croissant de personnes
deviendrait sensible à ces virus. Néanmoins, la destruction des stocks de virus et la
possible menace d’un terrorisme biologique seraient de nouveaux défis à affronter.

Par admindadou

( M I S E E N G A R D E)
L’EFPIA a tenté tout ce qui peut être raisonnablement attendu afin d’assurer que l’information fournie dans ce PDF soit
correcte et à jour. Cependant, l’EFPIA ne peut garantir que l’information est complète ou exacte à tout moment. Vous
devez consulter votre médecin ou une personne qualifiée au sujet de tout problème spécifique touchant votre santé.
L’information contenue dans ce PDF, réunie sous le titre "Des médicaments au service de l’humanité" est mise à
disposition pour autant qu’aucun élément (y compris les photos) n’en soit reproduit ou extrait sans l’autorisation de la
Fédération européenne d’Associations et d’Industries pharmaceutiques (EFPIA). Ni les fiches ni les photos ne peuvent,
en aucun cas, être utilisées dans le cadre de ou en relation avec des activités commerciales et/ou promotionnelles.
Comité de rédaction: Dr. Robert Geursen (Rédacteur en Chef), Peter Heer, Bill Kirkness, Philippe Loewenstein,
Steve Mees, Dr. Jean-Marie Muschart, Marie-Claire Pickaert (Coordinatrice).
Credits photos: ABPI, Allergan, AstraZeneca, EFPIA/Lander Loeckx, Damian Foundation, Galderma, Hilaire Pletinckx,
Roche, sanofi-aventis; Design & Production: Megaluna+Triumviraat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesurvivant.exprimetoi.com
 
Les traitements à ce jour
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Saint Gaétan de Thienne et commentaire du jour "Qui perdra sa vie à cause de moi la gardera"
» Sainte Catherine de Sienne et commentaire du jour "Ce que tu as caché aux sages et aux savants,..."
» Mon Dieu, merci de ce jour qui finit
» Saint Marc et commentaire du jour "Allez dans le monde entier. Proclamez la Bonne Nouvelle à toute la création"
» Fête de la Pentecôte et commentaire du jour "De la Pentecôte juive à la Pentecôte chrétienne"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LES SURVIVANTS DE LA POLIO :: Votre 1ère catégorie :: Médications et traitements-
Sauter vers: